archives: émissions radio, vidéos, traces sonores en tous genres et de tout temps...

Extrait du livre-CD quand il ne restera que nos jambes (Tétras Lyre, 2008) enregistré avec Didier Laloy

Extrait du spectacle nos jambes/bis das glas zebricht, avec le poète Robert Schaus

quelques courts extraits d'entretiens ci et là

il s'agit d'une impro réalisée par de jeunes musiciens en piochant ci et là dans mes textes. un super souvenir! merci à eux...

Le syndrome du barbecue (extraits) avec: philippe cloes (textes, interprétation), sophie halin (chorégraphie, danse, voix), éric therer (textes, interpétation), aurelie ehx (paysage sonore, compositions) et vincent oury (trompette, beatbox).

photo et montage vidéo: cedric ledouble

 

Il s'agit d'une archive, le spectacle n'est plus disponible et l'adresse mentionnée n'est plus valide. merci.

Les avisés: une installation réalisée en 2005. Inspirée d'un texte du même titre.

il s'agit ici de la partie vidéo, réalisée avec la participation de fred eggen (musique) et de vincent delecloz (réalisation vidéo), texte et lecture de philippe cloes.
 

Egoïste!: lecture/performance (2006) sur des textes de philippe cloes et dominique massaut (nourrir le rond, Editions de l'Arbre à parole, 2003)

avec: fred eggen (composition, machines, paysage sonore),vincent delecloz (réalisation vidéo) avec la participation de didier laloy (improvisations à l'accordéon diatonique)

 

enregistré en septembre 2006 (captation amateur)

 

 

 

Double tour (2013):

Petite anegdotes autobiographique de Jean Ehret.

 

Réalisation: Jean Ehret
Avec: Philippe Cloes / Rosanna Ruo
Directeur photo: Rocco Lacitignola

Deux moments forts, deux styles et quatre grands artistes ce samedi 28/09/2013, invités par Les Parlantes, d’Une Certaine Gaieté et l’ASBL Black Roots. En première partie, Philippe Cloes, jeune écrivain de grand talent et aux images émouvantes, s’était magnifiquement fait accompagner par un pianiste d’exception, au doigté velouté : Nicolas Paternotte. En seconde partie,  Krzysztof Styczynski nous a livré un texte épique très bien déclamé et illustré de manière magistrale par  Serge Teyssot-Gay . On attendait ce grand guitariste (ex-Noir Désir) et on n’a pas été déçus : son incroyable jeu de guitare en tapis a emporté la salle dans un monde magique de tempêtes sonores et de vallées grandioses. Un grand Monsieur modeste et généreux.

 

J.P. Brilmaker (Blue Shpère Bar).

Source: http://www.blues-sphere.com

 

voir quelques extraits ici

rif raf magazine, mars 2015

Koksijde, catalogue de la saison culturelle

ithaka 12 re framed (2004)